Phurba, objet rituel du bouddhisme tantrique tibetain. Cristal de roche naturel, représentation de Mahakala, 90mm de long environ

Phurba, objet rituel du bouddhisme tantrique tibetain. Cristal de roche naturel, représentation de Mahakala, 90mm de long environ

$92.64

Shipping to United States: Free

Phurba, objet rituel du bouddhisme tantrique tibetain.
Cristal de roche naturel du Brésil
Cristal de roche du Bresil d'excellente qualité.
En tant que gemmologue diplômé de l'Institut National de Gemmologie (ING), Paris, France. Toutes nos matières sont expertisées et certifiées par nos soins.

90 mm de long environ
Poids d'environ 27 grammes


Le Phurba est une dague pour vaincre les démons. Elle fut introduite dans le bouddhisme tibétain par Phadmasambhava et est un symbole de transmutation des forces négatives.

Souvent faite de pierres, d’os, ou encore de fer, les dagues de Phurba des temples tibétains Bouddhisme sont facilement reconnaissables par leur lame à triple face. Utilisé dans les rituels pour chasser les esprits indésirables, le Phurba agit de manière spirituelle pour immobiliser les esprits démoniaques et parfois les tuer dans l’espoir qu’ils se réincarnent en de meilleurs lieux.

Chaque composant du Phurba a sa propre signification. La lame de la dague représente la méthode, avec chacun des trois côtés représentant les mondes à trois esprits. La pointe les réconciliant tous les trois pour former un axe mondial harmonieux. La conception à triple-lames est également destinée à transformer simultanément les trois poisons du monde en énergies positives. Ces poisons sont l’ignorance, l’avidité et l’agression. Des ennemis du Bouddhisme qui peuvent exiger une vie entière à surmonter dans la quête de l’éclaircissement. La lame est souvent vue comme indestructible et allumé avec un feu pour brûler au-dessus de la haine.

La poignée du Phurba représente la sagesse et est souvent modelée comme un bulbe à huit faces avec des nœuds symétriques à chaque extrémité. Il existe diverses interprétations à la présence de ces nœuds. De la conviction que le Nirvana est enfermé à l’intérieur, à la croyance que les différentes sections des nœuds contiennent les paradis de plusieurs dieux. En allant jusqu’au désir d’une forme informe, représentant le fait d’être informe au royaume des Bouddhas.

Le sommet de la poignée affiche souvent les trois divinités courroucées de Yamantaka, Amrita Kundalini, et Hayagriva. Yamantaka, le visage de couleur blanche, symbolise le corps et la destruction de la haine. Amrita, le visage coloré en bleu, symbolise l’esprit et la destruction de l’illusion. Hayagriva, le visage de couleur rouge, symbole de la parole et la destruction de la cupidité.

Dans de nombreuses illustrations, la dague de Phurba est représentée sous une forme simple, en raison de sa petite taille. Cependant, dans sa forme tridimensionnelle, cette lame minuscule est le plus souvent représentée avec de nombreux symboles bouddhistes et démontre sa concentration sur la purge du mal.

Représentation de Mahakala sur le pommeau du Phurba


Appelé le "Grand Noir", Mahakala est particulier au Tibet et est appelé Mong- po, et fut accepté comme divinité tutélaire de Mongolie au XVIIème siècle sous le nom de Yeke Gara, sous l'influence tibétaine.

Son nom chinois, Dahei Wang ou Dahei Tian (大黒天) n'est que la transcription du nom sanskrit maha (grand- Da en chinois), Kala (noir- Hei) rajoutant Wang signifiant roi. Dahei Wang 大黑王 Le grand roi noir , ou Dahei Tian Grand ciel noir.

Mahakala n'a jamais fait l'objet d'un culte en Chine même.

Au japon , principalement dans l'école Shingon, où son image semblerait venir de Mongolie, et répondant au nom de Daikokuten (大黒天, Grand ciel noir) ou simplement Daikoku (Grand noir), il n'a pas le même symbolisme et fut vénéré à partir du XVIIème siècle comme une des 7 divinités du bonheur avec Ebisu, Benzai Ten, Bishamon ten, Fukurokuju, Jurôjin et Hotei, groupe hétéroclite formé de divinités appartenant aussi bien au bouddhisme et au taoïsme chinois artificiellement créé au XVIIème siècle par le moine Tenkai mort en 1643 (Nom postume Jigen Daishi)


Au Tibet Mahakala est à la fois un Dharmapala et un dieu protecteur (Yi dam).

Les Dharmapala sont les protecteurs du Dharma, gardiens des enseignements.

Ce nom désignant les déités assumant la tâche de protéger les pratiquants et les enseignements dans le vajrayana et le dzogchen.


Trés nombreux et divisés en plusieurs classes, ces protecteurs consituent un ensemble impressionant de déités soit masculines, soit féminines. Certaines ayant une apparence paisible , la plupart montrant une apparence corroucée, montrant ainsi leurs puissances et leur dévouement à la protection des enseignements secrets et veillant à dissiper les obstacles sur la voie spirituelle.

Deux grandes classes de protecteurs sont distinguées: Les protecteurs de sagesse ou supra mondain dont fait parti le groupe de Mahakala et les protecteurs mondains.

Le groupe de Mahakala comporte 75 formes toutes couroucées dont 6 sont les plus importantes.

pour toutes informations sur notre activité et dates d'expositions en salons de mineraux.
https://www.facebook.com/pages/Dongmei-Jeremy-Zhang-Guelle/103104533147394?ref=hl

Shipping from France

Processing time

1-8 business days

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint