Bague poisson, carpe koi. argent 925, cuivre turquoise ou agate nan hong. Feng shui. Symbole de bravoure, persévérance, courage et d’amour

Bague poisson, carpe koi. argent 925, cuivre turquoise ou agate nan hong. Feng shui. Symbole de bravoure, persévérance, courage et d’amour

$198.41

Shipping to United States: Free


Bague poisson, carpe koi.
Argent 925.
Cuivre
Turquoise d'Arizona “sleeping Beauty“ ou Agate nan hong (rouge du sud) du Yunnan, site de Baoshan, cette agate doit sa couleur à la présence de cinabre (hgs) dans sa composition.

En tant que gemmologue diplôme de l'Institut National de Gemmologie (ING), Paris, France. Toutes nos matières sont expertisées et certifiées par nos soins.

poids des bagues de 20 grammes
Bagues ouvertes donc parfaitement ajustable à chaque taille de doigt.

En Asie, particulièrement en Chine et au Japon, les poissons occupent une place fondamentale dans les traditions et les cultures. Les poissons représentent un symbole de richesse et d’accomplissement professionnel.

Le poisson fait parti des motifs traditionnels les plus répandus dans les cultures asiatiques. En Chine, le poisson apparait très tôt dans les motifs décoratifs. Déjà, sous l’ère Zhou, au XIème siècle avant Jésus-Christ, le poisson figurait sur des objets funéraires. Comme il était utilisé pour fermer les yeux des morts, on pensait alors qu’il était symbole de réincarnation.

Selon les traditions chinoises, le poisson symbolise la richesse, l’abondance. Cette symbolique trouverait son origine en homophonie. En effet, en chinois, le mot « poisson »« Yu »鱼 [yú] se rapprocherait de « Yu » 裕 [yù] qui signifie « beaucoup » ou encore « abondance ». Il est à noter que le poisson rouge porte une symbolique différente de celle que nous connaissons dans le monde occidental. En Chine, et plus largement en Asie, le poisson rouge représente la richesse et l’abondance. Lors du Nouvel An, le poisson entier est un plat incontournable. Il est de tradition de laisser l’arête centrale, la tête et la queue intactes afin de porter chance et surabondance durant toute l’année à venir. Lors du Nouvel An, le poisson, rouge notamment, figure sur de nombreuses images. Parmi les images les plus populaires, une est particulièrement célèbre et classique. On y voit un enfant tenant un poisson gigantesque et une fleur de lotus. Ce motif célèbre symbolise des voeux d’abondance successive et une postérité nombreuse.

Un autre sens peut encore être attribué au poisson. Le célèbre symbole « Yin et Yang » est souvent appelé « les deux poissons ». Le Yin et le Yang représentant les deux polarités, il est tout à fait aisé de rapprocher ce symbole de l’harmonie conjugale, du bonheur dans le mariage.

Enfin, les traditions bouddhistes attribuent au poisson la liberté d’esprit, celui qui atteint l’éveil malgré les contraintes. Quand on y réfléchit, le poisson vit dans l’eau, il échappe aux contraintes pour nager en toute liberté.

Une légende chinoise raconte que chaque année, les carpes remontent le tumultueux Fleuve Jaune pour atteindre la porte du Dragon (Longmen) et la franchir. Les plus persévérantes ont le privilège d’être transformées en Dragon par l’Empereur Céleste alors que celles qui ont échoué doivent retenter leur chance l’année suivante. La légende conte ainsi que trois petites carpes, rouge, noire et dorée, ont réussi à atteindre la Porte du Dragon. A force de détermination, de persévérance, de courage et de solidarité, les trois carpes franchissent tour à tour la Porte du Dragon et sont transformées en Dragon.

Depuis, les carpes Longmen ou Koi sont devenues le symbole Feng Shui de la réussite dans tous les domaines. Les carpes incarnent l’obstination et la possibilité de gravir les échelons pour se retrouver au sommet malgré les obstacles. Une belle leçon de ténacité !

Les poissons et les carpes font partie des motifs traditionnels la plus répandus dans les cultures chinoise et japonaise. On retrouve le poisson sur tous types d’objet : des housses de coussin, des vases, des portes-clés, des kakemonos, des statuettes ou encore des cendriers.


La carpe koï est réputée pour apporter la paix et la sérénité dans les jardins asiatiques. Au niveau spirituel, elle incarne la force et la persévérance vis-à-vis des challenges de la vie pour aller de l’avant. Par ailleurs, saviez-vous qu’on offre des cartes de carpes koï aux étudiants japonais pour leur porter chance à leur examen ?

Dans la culture nippone, elle représente également l’ascension sociale, particulièrement marquée au 21e siècle. Symbole de virilité et de force, elle est très présente lors de la cérémonie Kodomo no hi ou anciennement Tango no Sekku. Il s’agit de la fête des enfants qui a lieu tous les 5 mai au Japon.

Plus particulièrement associée aux petits garçons, la fête prend son origine à l’ère Kamatura, où les jeunes fils des samouraïs recevaient leur première armure. De nos jours, le rituel ancestral persiste pour symboliser fièrement la place du jeune homme dans la société.

Lors du Kodomo no hi, les Japonais accrochent des fanions en forme de carpe koï qui représentent toute la famille nageant à contre-courant. Le père est figuré par une carpe noire, la mère s’apparente à une carpe rouge et chaque enfant dispose de son propre poisson.

Cette tradition est censée porter chance au foyer et insuffler un exemple de courage aux futures générations. Pendant cette journée, les enfants prennent des bains d’iris pour perpétuer l’esprit chevaleresque du paternel et peuvent parfois boire du saké.

Symbole de bravoure, persévérance, courage et d’amour et héritage d’un patrimoine culturel, la carpe koï est une grande fierté dans l’archipel japonais et en particulier dans le village de Yamakoshi, son berceau. Elle figure également sur les estampes et les peintures japonaises des grands maîtres, tant elle est adulée.

Les premiers récits faisant mention de la carpe koï datent du 5e siècle avant J.-C. La belle est élevée en Chine et en Corée avant d’arriver dans l’archipel où elle est introduite dans la province de Niigata. A l’origine, il s’agissait d’une carpe commune de couleur sombre importée sur le territoire lors des invasions sino-japonaises.

Depuis des siècles, les habitants du Japon élèvent des carpes dans les étangs qui alimentent les rizières essentiellement pour diversifier leur alimentation. Le premier spécimen de koï ou kohaku est apparu au 19e siècle, suite à une mutation chromatique inattendue. Il en résulte d’abord des individus rouges, puis blancs et enfin bicolores. Les carpes devinrent appréciées pour leurs couleurs vives qui leur conféraient des qualités esthétiques. C’est le début de l’élevage de carpe koï à visée ornementale qui après plusieurs croisements donna naissance à une centaine de variétés de carpes aux teintes jaunes, orange, rouges, noires, dans la province.

Au Japon, elles sont appelées « Nishikigoi » (poissons colorés).

pour toutes informations sur notre activité et dates d'expositions en salons de mineraux.
https://www.facebook.com/pages/Dongmei-Jeremy-Zhang-Guelle/103104533147394?ref=hl

Shipping from France

Processing time

1-2 weeks

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint