mala chapelet bouddhiste 108 perles de santal rouge agate sacrée tibétaine porte de la terre et du ciel dorjé, phurba, DZI authentique

mala chapelet bouddhiste 108 perles de santal rouge agate sacrée tibétaine "porte de la terre et du ciel" dorjé, phurba, DZI authentique

$399.75

Shipping to United States: Free

mala chapelet bouddhiste
108 perles de santal rouge de qualité A+ originaire d'Inde
Agate sacrée tibétaine, DZI "porte de la terre et du ciel"
DZI authentique, en tant que gemmologue diplômé de l'Institut National de Gemmologie (Paris, France) toutes nos pierres sont expertisées et athentifiées par nos soins.
Pièce rare
dorjé,et phurba en argent 925
Turquoise d'arizona
Agate dite "nan hong" (rouge du sud du Yunnan.

Le mala, trengwa, en tibétain est le rosaire du bouddhiste, l'objet dont le moine (voire le pratiquant laïc) ne se sépare presque jamais, le tenant à la main ou enroulé autour du poignet.
Le mala est tout d'abord un onjet utilitaire: il sert de support tactile à la récitation des mantras, en même temps qu'il est utilisé pour les compter si l'on s'est fixé d'en répéter un nombre défini.
Le mala est composé de 108 perles enfilées, ce qui justifie son nom, puisqu'il signifie simplement "guirlande" (de perles). Les différents composants recèlent chacun une signification symbolique précisent: La grosse perle (ou tete de bouddha) qui clôt la boucle repésente la connaissance de la vacuité. Le petit cône qui la surmonte est la marque de la vacuité elle-même.

Dans le bouddhisme, le santal est l'un des Padma (lotus) et correspond au Bouddha Amitabha, de plus l'élément de ce bouddha est le feu et sa couleur, le rouge. Le santal est considérée comme capable de transformer les désirs et de conserver l'attention d'une personne s'exerçant à la méditation.
Le santal est l'un des principaux constituants de l'encens fabriqué en Chine, à Taïwan, au Japon, au Vietnam, en Corée, et est destiné à être allumé dans les temples ou lors des cultes. Il est également beaucoup utilisé en Inde pour ces mêmes applications.
Parmi les arbres sacrés du bouddhisme, à l'instar du figuier sacré (pipal)


Agate sacrée tibétaine, DZI "porte de la terre et du ciel" censé, selon la tradition tibétaine, réconcilie le principe mâle et femelle, protège contre les mauvaises magies et évite le malheur.

Le Dzi est une perle tibétaine, d’origine lointaine, apportant de nombreux bénéfices mystiques et bienfaits à son porteur. C’est un talisman ou amulette tibétaine, le roi des porte-bonheur, parfois vénéré comme une véritable divinité. Le succès de la perle tibétaine vient de ses multiples yeux, pouvant aller jusqu’à 21.

Les Dzis sont censés apporter la bonne fortune, écarter les mauvais esprits, et protéger son porteur des dangers et des accidents, et même apporter longévité et bonne santé.

Le DZI provient de la région de l’Asie centrale et se trouve généralement dans une région qui couvre l’Afghanistan, l’Iran, le Tibet, l’Inde, le Pakistan, le Népal, le Bouthan jusqu’à la Birmanie et la Thaïlande. On les trouve dans de nombreuses tailles et formes, avec de multiples yeux et rayures. Les Tibétains chérissent ces perles et les considèrent comme des joyaux héréditaires.Le sens du mot tibétain « Dzi » se traduit par « brillance, clarté, splendeur ». En chinois mandarin, les dzi sont appelés « perle du ciel ».Les tibétains reconnaissent, sans être envieux ni jaloux les qualités des personnes brillantes, ces personnes qui brillent intellectuellement et qui attirent l’attention et l’admiration de tous.Pour les Tibétains, le port d’une perle de Dzi peut développer en chacun cet éclat naturel qu’on appelle le Talent.

Les Dzis que l'on peut traduire par "brillamment poli", "lumineux" sont des perles en agate de forme allongée ayant à leurs surfaces une décoration de formes géométriques diverses et variées, mais ayant chacune une signification bien précise. Les dzi sont considérées par les tibétains comme de puissantes protections. Selon la légende, ces pierres en sont pas d'origine terrestre, mais, façonnés par les dieux et semés sur terre afin que celui qui les retrouve, ai un meilleur Karma.

De très nombreuses légendes leurs attribuent une origine divine. L'une d'entre elle prétend qu'ils tombent parfois du ciel échappés des trésors des Dieux, une autre dit qu'ils « mûrissent » au fond de la terre et que l'on peut parfois en trouver à l'intérieur de certaines géodes. Certaines légendes disent que ce sont des insectes fossiles, et d'autre enfin des crottes de Garuda.

Les Dzi sont également cités dans certains textes Bouddhistes anciens car certains malas destinés aux pratiques avancées du Vajrayana doivent être réalisés en Dzi Des dzi datant de 4500 ans ont été retrouvés au Tibet lors de fouilles archéologiques, donc en pleine période chamanisme Bön bien avant l'arrivée du bouddhisme.

On retrouve des perles très similaires aux Dzi dans de nombreuses régions du monde, en Asie (Cambodge par exemple) mais aussi dans des sites archéologiques en Mésopotamie et même à Carthage La pierre est en agate et les dessins sont fait à la main selon une technique secrète.

Le Vajra, en tibétain dorjé. C'est sans doute le symbole le plus important du bouddhisme tibétain. Le terme signifie "diamant" et désigne la nature indestructible de l'esprit en soi, l'éveil, qui est à la fois impérissable et indivisible. Le petit sceptre semble être, à l'origine, le foudre de diamant du dieu Indra, c'est une marque de royauté et de puissance.

1° les cinq pointes supérieures représentent les cinq sagesses, cinq facettes du diamant qu'est l'esprit éveillé:

la sagesse semblable au miroir, qui signifie que l'esprit éveillé, tout comme un miroire parfaitement poli, reflète nettement toutes choses, possède la capacité de tout connaître, sans aucune confusion.

la sagesse de l'égalité, qui reconnaît que tous les phénomènes du samsara (me monde ordinaire) et du nirvana (les champs purs ou paradis des bouddhas) sont d'une nature égale en ce sens qu'ils sont d'une essence unique: la vacuité

la sagesse de la distinction, qui dénote que l'esprit éveillé perçoit non seulement la vacuité de tous les phénomènes (ce qu'opère la sagesse de l'égalité) mais aussi, dans une simultanéité sans confusion, tous les phénomènes tels qu'ils se manifestent;

la sagesse accomplissante, qui permet aux bouddhas de créer des champs purs et des émanations oeuvrant pour le bien des êtres;

la sagesse de l'espace universel, qui indique que tous les phènomènes, au-delà de tout concept et de toute dualité, demeurent dans la connaissance pure de l'esprit.

2° En même temps que les cinq sagesses, ces cinq pointes supérieures symbolisent les Cinq Vainqueurs ou cinq principaux Bouddhas Masculins sur un plan mystique. Les cinq pointes inférieures symbolisent les Cinq Bouddhas Féminins.

3° Les bouches de makara (monstre marin) dont émergent les pointes dénotent la libération du cycle des existences.

4° Les huit pétales supérieures représentent les huit bodhisattvas masculins, autrement dit huit grands bodhisattvas demeurant dans des domaines célestes.

5° Les huit pétales inférieures sont les huit bodhisattvas féminins.

6° La partie ronde au milieu désigne la vacuité.

Le Phurba est une dague pour vaincre les démons. Elle fut introduite dans le bouddhisme tibétain par Phadmasambhava et est un symbole de transmutation des forces négatives.

Souvent faite de pierres, d’os, ou encore de fer, les dagues de Phurba des temples tibétains Bouddhisme sont facilement reconnaissables par leur lame à triple face. Utilisé dans les rituels pour chasser les esprits indésirables, le Phurba agit de manière spirituelle pour immobiliser les esprits démoniaques et parfois les tuer dans l’espoir qu’ils se réincarnent en de meilleurs lieux.

Chaque composant du Phurba a sa propre signification. La lame de la dague représente la méthode, avec chacun des trois côtés représentant les mondes à trois esprits. La pointe les réconciliant tous les trois pour former un axe mondial harmonieux. La conception à triple-lames est également destinée à transformer simultanément les trois poisons du monde en énergies positives. Ces poisons sont l’ignorance, l’avidité et l’agression. Des ennemis du Bouddhisme qui peuvent exiger une vie entière à surmonter dans la quête de l’éclaircissement. La lame est souvent vue comme indestructible et allumé avec un feu pour brûler au-dessus de la haine.

La poignée du Phurba représente la sagesse et est souvent modelée comme un bulbe à huit faces avec des nœuds symétriques à chaque extrémité. Il existe diverses interprétations à la présence de ces nœuds. De la conviction que le Nirvana est enfermé à l’intérieur, à la croyance que les différentes sections des nœuds contiennent les paradis de plusieurs dieux. En allant jusqu’au désir d’une forme informe, représentant le fait d’être informe au royaume des Bouddhas.

Le sommet de la poignée affiche souvent les trois divinités courroucées de Yamantaka, Amrita Kundalini, et Hayagriva. Yamantaka, le visage de couleur blanche, symbolise le corps et la destruction de la haine. Amrita, le visage coloré en bleu, symbolise l’esprit et la destruction de l’illusion. Hayagriva, le visage de couleur rouge, symbole de la parole et la destruction de la cupidité.

Dans de nombreuses illustrations, la dague de Phurba est représentée sous une forme simple, en raison de sa petite taille. Cependant, dans sa forme tridimensionnelle, cette lame minuscule est le plus souvent représentée avec de nombreux symboles bouddhistes et démontre sa concentration sur la purge du mal.

Toutes nos infos, expos, contact sur notre page pro facebook.

https://www.facebook.com/dongmeietjeremyzhangguelle/

Shipping from France

Processing time

1-8 business days

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint