Briquet à essence. Lion tangshi', roue de la vie bouddhiste, tournante. Argent 925, cuivre, turquoise d'Arizona, agate dire nan hong.

Briquet à essence. Lion "tangshi', roue de la vie bouddhiste, tournante. Argent 925, cuivre, turquoise d'Arizona, agate dire nan hong.

$406.27

Shipping to United States: Free

Briquet à essence.
Lion "tangshi',
roue de la vie bouddhiste, tournante.
Argent 925, cuivre, turquoise d'Arizona, agate dire nan hong.

Briquet de collection. livré sans pierre à briquet et non chargé pour raison de sécurité pour la vente à distance.

Dimension: 63/46/22mm

Poids total 120 grammes.
Poids de l'étui seul 89 grammes

Vidéo du briquet disponible via ce lien
https://www.facebook.com/dongmeietjeremyzhangguelle/videos/638063950015833/

Explicatif de la roue de la vie bouddhiste via ce lien sur notre blog
https://www.dongmeietjeremyzg.com/post/597638338020/symbolisme-de-la-roue-de-la-vie-dans-le

Animal légendaire qui écarte les énergies négatives et les personnes malveillantes
Le lion rugissant symbolise la voie de la loi bouddhiste.
Vairocana a aussi un animal particulier, le lion, qui est aussi associé avec la proclamation de la Vérité. Dans les écritures bouddhiques, la parole du Bouddha est parfois appelée son singha-nada, son « rugissement du lion » (singha est « lion », nada est « son » ou « rugissement »). Le lion rugit la nuit dans la jungle, sans peur des autres animaux. D'autres animaux ont peur de faire du bruit, de crainte de se faire attaquer par leurs ennemis. Le lion rugit, selon le mythe et la légende, pour proclamer sa souveraineté sur toute la jungle. La proclamation, sans peur, de la Vérité par le Bouddha, sa proclamation de sa souveraineté sur tout l'univers spirituel est donc comparée au rugissement du lion.

Sous une forme relativement tardive, on représenta manjushri assis sur un lotus posé sur le dos d’un lion gardien.
Les lions dans le bouddhisme sont les symboles du bodhisattva, les « fils » de Bouddha.
Dans l’iconographie, nous trouvons les lions dans leur rôles de protecteurs supportant le trône de Bouddha ou des bodhisattvas. Ils sont aussi les gardiens des monastères et des lieux saints. Les lions sont les rois de la doctrine bouddhique car ils ont réussi à soumettre les être avec leur amour, leur compassion et leur sagesse. Les lions, comme les gardiens des temples, sont représentés par deux à l’entrée des enceintes de temple ou de lieux sacrés.

Les « lions-gardiens » (石獅/ »Lions de Pierre »), parfois appelés « chiens Fu » (福獅) dans l’Ouest, sont une représentation commune du lion en Chine pré-moderne, symboles de protection dans la philosophie « Feng Shui » (風水), réputés pour attirer bonheur et fortune. C’est aussi un animal protecteur du « Dharma » (法/ »loi Bouddhique ») et des édifices sacrés, symbolisant paix et prospérité. Présentés par paires, ils siègent à l’entrée des palais et des tombeaux impériaux, des temples, des maisons de fonctionnaires (riches dignitaires, nobles ou « mandarins » [官]) de la « dynastie des Han » (漢朝), servant, pour ces dernières, à témoigner du statut social des résidents. De nos jours, les couples de lions-gardiens sont également utilisés de façon ornementale, à l’entrée des restaurants, des hôtels, des supermarchés et autres édifices.

Dès 208 avant Jésus Christ, la version bouddhiste du Lion fut adoptée en Chine comme protecteur du « dharma » et fut déclinée dans l’art religieux. Peu à peu, ils furent incorporés à l’architecture chinoise pour incarner les notions de pouvoir et d’autorité en étant placés à l’entrée des édifices impériaux puis ceux des temples. Il existe différents styles de lions-gardiens qui reflètent les influences des différentes périodes historiques, dynastiques, et régionales. Ces styles varient dans leurs détails artistiques et le soin apporté aux ornements ainsi que dans les expressions, tantôt féroces, tantôt joueuse. Bien que l’aspect et la morphologie des lions-gardiens furent assez variés au cours de l’histoire chinoise, leur apparence et leur posture se standardisèrent finalement au cours des « dynasties Ming » (明朝) et « Qing » (清朝) sous la forme qu’on leur connait de nos jours.

Au Japon, ces même lions sont plus connus sous le nom de « ShiShi » (獅子/ »lions »), « Kara shisi » (唐狮子/littéralement « Lions Tang » ou « Lions de Chine ») ou « Koma Inu » (狛犬/ »chiens de Corée) introduit au Japon par le royaume de « Koryo » (高麗/ancien terme japonais pour désigner le royaume de Corée). Sur « l’archipel d’Okinawa » (沖縄諸島), on trouve également une variante régionale appelée « Shisa » (シーサー) utilisé de la même façon que les Gargouilles en occident, visant à repousser les influences néfastes.

De la même façon qu’en Chine, on trouve le Koma Inu à l’entrée de nombreux « sanctuaires Shinto » (神社/ »Jinja »), les temples bouddhistes, les résidences de nobles ou même dans les maisons privées. Ils sont divisés en deux catégories : la première, apparue au cours de la « période Edo” (江戸時代), est appelée “SanDo Koma Inu” (参道狛犬), et la seconde, beaucoup plus ancienne, appelée “JinNai Koma Inu” (陣内狛犬). Conçus pour éloigner les mauvais esprits, ces statues ressemblent à celles des lions chinois, à quelques détails prés, mais conservent la symbolique et les caractéristiques de ces derniers. En effet, le mâle a la gueule ouverte, tandis que la femelle la garde fermée. Cette tendance, n’étant toutefois pas d’origine bouddhique, a une symbolique rattachée au premier et dernier son de l’alphabet sanskrit. La statue à la gueule ouverte symbolise le son ”Ah” (阿 形/ »A-Gyo »/première syllabe en Sanskrit), tandis que celle à la gueule fermée symbolise le son “Hum” (吽 形/ »Un-Gyo »/dernière syllabe en Sanskrit), tous deux représentant le « début et la fin de toutes choses ». Conjointement appelés « A-un » (阿吽), ils forment le son “Öm” (唵/ॐ), syllabe sacrée dans plusieurs religions comme l’hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme. Il y a cependant des exceptions à la règle dans laquelle les deux Koma Inu ont la bouche ouverte ou fermée. Cependant, d’ autres styles comportent deux lions avec une perle dans leurs gueules respectives, juste assez grande pour pouvoir être contenue sans jamais pouvoir être retirée.

Tout sur nos activités et salons de mineraux où nous exposons.
https://www.facebook.com/pages/Dongmei-Jeremy-Zhang-Guelle/103104533147394?ref=hl

Shipping from France

Processing time

1-2 weeks

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint