Trés grand crane de cristal de cérémonie bouddhiste tibétain Citipati Orné de sa couronne de feu surmonté d'un dorje crane cristal de roche

Trés grand crane de cristal de cérémonie bouddhiste tibétain Citipati Orné de sa couronne de feu surmonté d'un dorje crane cristal de roche

$4,450.29

Shipping to United States: Free

Trés grand crane de cristal de cérémonie bouddhiste tibétain
Citipati Orné de sa couronne de feu surmonté d'un Ushnisha
Crane en cristal de roche

Le crâne est en cristal de roche himalayen, plus précisément Gisement de Hyakule au Nepal.
En tant que gemmologue diplômé de l'Institut National de Gemmologie (ING), Paris, France. Toutes nos matières sont expertisées et certifiées par nos soins.

Ornement en bronze

Pièce ancienne et rare de collection

ancien crane à vocation chamanique et bouddhique sculpté et réalisé à la main.Il ne s'agit pas d'une production industrielle créée au laser et jet d'eau haute-pression " made in China". Il s'agit d'une création artisanale authentique par des artisans hautement réputés et qualifiés.

Dimensions: 29cm de haut, sur 32cm de profondeur
Poids de 20,85kg
Pièce trés imposante de par sa taille et son poids


Pour decouvrir notre collection de cranes de cristal veuillez cliquer sur ce lien
https://www.etsy.com/fr/shop/DongmeietJeremyZG?ref=seller-platform-mcnav§ion_id=26967421

L'ensemble de notre boutique, consultable via ce lien
https://www.etsy.com/fr/shop/DongmeietJeremyZG?ref=seller-platform-mcnav

Deux Dharmapalas ornent sa couronne, Mahakala sur le front, Vajrapani à l'arrière.
dharmapala est un type de divinité courroucée. le nom signifie défenseur du dharma en sanskrit, également connu sous le nom de défenseurs de la loi (dharma), ou les protecteurs de la loi

VAJRAPANI
Vajrapāni est un mot composé en sanskrit dans lequel «Vajra» signifie «diamant ou foudre» et «pāni» signifie «en main»
Vajrapani est l'un des premiers bodhisattvas apparusdans le bouddhisme Mahayana . Il est le protecteur et le guide du Bouddha Gautama et s'est levé pour symboliser le pouvoir du Bouddha.

Vajrapāni est largement représenté dans l'iconographie bouddhiste comme l'une des trois premières divinités protectrices ou bodhisattvas entourant le Bouddha. Chacun d'eux symbolise l'une des vertus du Bouddha: Manjushri manifeste toute la sagesse des Bouddhas, Avalokiteśvara manifeste toute l'immense compassion des Bouddhas, et Vajrapāni protège Bouddha et manifeste toute la puissance des Bouddhas.

Vajrapāni est l'un des premiers Dharmapalas du bouddhisme Mahayana et apparaît également comme une divinité dans le Canon Pali de l' école Theravada . Il est vénéré dans le monastère de Shaolin , dans le bouddhisme tibétain et dans le bouddhisme de la Terre Pure (où il est connu sous le nom de Mahasthamaprapta et forme une triade avec Amitābha et Avalokiteśvara ). Des manifestations de Vajrapāni peuvent également être trouvées dans de nombreux temples bouddhistes au Japon en tant que protecteurs du Dharma appelés Nio . Vajrapāni est également associé à Acala , vénéré sous le nom de Fudō-Myōōau Japon, où il est vénéré en tant que détenteur du vajra.

Ce tangka le représente sous sa forme Acharya. manifestation de Vajrapani en tant que Dharmapala , arborant un troisième œil, ghanta (cloche) et pāśa (lasso).

L'expression de Vajrapāni est courroucée, pour générer «la peur chez l'individu de relâcher son dogmatisme». Sa main droite tendue brandit un vajra , "symbolisant la connaissance analytique ( jñanavajra ) qui désintègre la saisie de la conscience.
Il porte une couronne de bodhisattva à cinq pointes pour représenter le pouvoir des cinq Bouddhas Dhyani (l'état pleinement éveillé du Bouddha).

Son cou est orné d'un collier de serpents et sa taille d'une peau de tigre.
En marchant vers la droite, sa main levée tient un vajra.

Dans les premières légendes bouddhistes, Vajrapāni est une divinité mineure qui a accompagné Gautama au cours de sa carrière de mendiant errant. Dans certains textes, il est dit être une manifestation de Śakra , roi du paradis Trāyastriṃśa de la cosmologie bouddhiste et hindoue et dieu de la pluie tel que représenté dans les idoles du Gandharva . Comme akra, on dit qu'il était présent lors de la naissance de Tathagata. En tant que Vajrapāni, il était le dieu qui a aidé Gautama à s'échapper du palais au moment de sa renonciation. Lorsque Sakyamuni est revenu de Kapilavastu, il aurait pris huit formes de dévas qui l’ont escorté.

Vajrapāni est considéré comme une manifestation de Vajradhara et du «réflexe spirituel», le Dhyani Bodhisattva d'Akshobhya. Au niveau populaire, Vajrapāni est le bodhisattva qui représente la puissance de tous les bouddhas tout comme Avalokiteśvara représente leur grande compassion et Mañjuśrī leur sagesse. Il est appelé le Maître des Mystères Insondables qui soutient la vérité même dans les adversités des ténèbres et de l'ignorance.

Selon les Pañcaviṃsatisāhasrikā- et Aṣṭasāhasrikāprajñāpāramitā s , tout bodhisattva sur le chemin de la bouddhéité est éligible à la protection de Vajrapāni, ce qui le rend invincible à toute attaque "par des hommes ou des fantômes".

MAHAKALA
Appelé le "Grand Noir", Mahakala est particulier au Tibet et est appelé Mong- po, et fut accepté comme divinité tutélaire de Mongolie au XVIIème siècle sous le nom de Yeke Gara, sous l'influence tibétaine.

Son nom chinois, Dahei Wang ou Dahei Tian (大黒天) n'est que la transcription du nom sanskrit maha (grand- Da en chinois), Kala (noir- Hei) rajoutant Wang signifiant roi. Dahei Wang 大黑王 Le grand roi noir , ou Dahei Tian Grand ciel noir.

Mahakala n'a jamais fait l'objet d'un culte en Chine même.

Au japon , principalement dans l'école Shingon, où son image semblerait venir de Mongolie, et répondant au nom de Daikokuten (大黒天, Grand ciel noir) ou simplement Daikoku (Grand noir), il n'a pas le même symbolisme et fut vénéré à partir du XVIIème siècle comme une des 7 divinités du bonheur avec Ebisu, Benzai Ten, Bishamon ten, Fukurokuju, Jurôjin et Hotei, groupe hétéroclite formé de divinités appartenant aussi bien au bouddhisme et au taoïsme chinois artificiellement créé au XVIIème siècle par le moine Tenkai mort en 1643 (Nom postume Jigen Daishi)

Au Tibet Mahakala est à la fois un Dharmapala et un dieu protecteur (Yi dam).

Les Dharmapala sont les protecteurs du Dharma, gardiens des enseignements.

Ce nom désignant les déités assumant la tâche de protéger les pratiquants et les enseignements dans le vajrayana et le dzogchen.


Trés nombreux et divisés en plusieurs classes, ces protecteurs consituent un ensemble impressionant de déités soit masculines, soit féminines. Certaines ayant une apparence paisible , la plupart montrant une apparence corroucée, montrant ainsi leurs puissances et leur dévouement à la protection des enseignements secrets et veillant à dissiper les obstacles sur la voie spirituelle.

Deux grandes classes de protecteurs sont distinguées: Les protecteurs de sagesse ou supra mondain dont fait parti le groupe de Mahakala et les protecteurs mondains.

Le groupe de Mahakala comporte 75 formes toutes couroucées dont 6 sont les plus importantes.


SYMBOLISME DU DORJE
Le Vajra, en tibétain dorjé. C'est sans doute le symbole le plus important du bouddhisme tibétain. Le terme signifie "diamant" et désigne la nature indestructible de l'esprit en soi, l'éveil, qui est à la fois impérissable et indivisible. Le petit sceptre semble être, à l'origine, le foudre de diamant du dieu Indra, c'est une marque de royauté et de puissance.

1° les cinq pointes supérieures représentent les cinq sagesses, cinq facettes du diamant qu'est l'esprit éveillé:

la sagesse semblable au miroir, qui signifie que l'esprit éveillé, tout comme un miroire parfaitement poli, reflète nettement toutes choses, possède la capacité de tout connaître, sans aucune confusion.

la sagesse de l'égalité, qui reconnaît que tous les phénomènes du samsara (me monde ordinaire) et du nirvana (les champs purs ou paradis des bouddhas) sont d'une nature égale en ce sens qu'ils sont d'une essence unique: la vacuité

la sagesse de la distinction, qui dénote que l'esprit éveillé perçoit non seulement la vacuité de tous les phénomènes (ce qu'opère la sagesse de l'égalité) mais aussi, dans une simultanéité sans confusion, tous les phénomènes tels qu'ils se manifestent;

la sagesse accomplissante, qui permet aux bouddhas de créer des champs purs et des émanations oeuvrant pour le bien des êtres;

la sagesse de l'espace universel, qui indique que tous les phènomènes, au-delà de tout concept et de toute dualité, demeurent dans la connaissance pure de l'esprit.


2° En même temps que les cinq sagesses, ces cinq pointes supérieures symbolisent les Cinq Vainqueurs ou cinq principaux Bouddhas Masculins sur un plan mystique. Les cinq pointes inférieures symbolisent les Cinq Bouddhas Féminins.

3° Les bouches de makara (monstre marin) dont émergent les pointes dénotent la libération du cycle des existences.

4° Les huit pétales supérieures représentent les huit bodhisattvas masculins, autrement dit huit grands bodhisattvas demeurant dans des domaines célestes.

5° Les huit pétales inférieures sont les huit bodhisattvas féminins.

6° La partie ronde au milieu désigne la vacuité.

Shipping from France

Processing time

5-7 business days

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint