Mala. Chapelet bouddhiste. Mala tibétain. Mala 108 perles. Mala en santal rouge. pendentif bouddha Amitabha. Mala traditionnel.

Mala. Chapelet bouddhiste. Mala tibétain. Mala 108 perles. Mala en santal rouge. pendentif bouddha Amitabha. Mala traditionnel.

$96.64

Shipping to United States: Free

Mala.
Chapelet bouddhiste.
Mala tibétain.
Mala 108 perles.
Mala en santal rouge.
pendentif bouddha Amitabha.
Mala traditionnel.

Mala réalisé sur commande, comptez entre 7 et 10 jours de création après achat.

En tant que gemmologue diplômé de l'Institut National de Gemmologie de Paris, toutes nos matières sont expertisées et certifiés.

En tant que Malakara, nous confectionnons nous même l'ensemble de nos malas en respectant scrupuleusement la tradition.

Noeud coulissant en finition comme tous nos malas, objet de pratique, comme le montre cette video en exemple.
https://www.facebook.com/103104533147394/videos/446304419720374

Le mala, trengwa, en tibétain est le rosaire du bouddhiste, l'objet dont le moine (voire le pratiquant laïc) ne se sépare presque jamais, le tenant à la main ou enroulé autour du poignet.
Le mala est tout d'abord un onjet utilitaire: il sert de support tactile à la récitation des mantras, en même temps qu'il est utilisé pour les compter si l'on s'est fixé d'en répéter un nombre défini.
Le mala est composé de 108 perles enfilées, ce qui justifie son nom, puisqu'il signifie simplement "guirlande" (de perles). Les différents composants recèlent chacun une signification symbolique précisent: La grosse perle (ou tete de bouddha) qui clôt la boucle repésente la connaissance de la vacuité. Le petit cône quila surmonte est la marque de la vacuité elle-même. Le cordon sur lequel les perles sont enfilées doit, théoriquement se présenter comme une tresse de plusieurs fils:
trois fils symbolisent les "trois Corps" d'un Bouddha (Corps Absolu, Corps de Gloire et Corps d'Emanation);
cinq fils symbolisent les "cinq sagesses" ou les "cinq familles" de bouddhas (famille de bouddha, famille du vajra, famille du joyau, famille du lotus, famille de l'activité)
neuf fils symbolisent le bouddha primordial Vajradhara et les huit grands bodhisattvas.

Ce mala est composé de 108 perles de santal rouge de 8mm de diamètre chacune.
Santal rouge originaire du Congo
Santal rouge de qualité AB. Ce santal rouge, beaucoup plus rare que le santal blanc n'a pas d'odeur caractéristique et fait partie des bois très précieux.
Dans le bouddhisme, le santal est l'un des Padma (lotus) et correspond au Bouddha Amitabha, de plus l'élément de ce bouddha est le feu et sa couleur, le rouge. Le santal est considérée comme capable de transformer les désirs et de conserver l'attention d'une personne s'exerçant à la méditation.
Le santal est l'un des principaux constituants de l'encens fabriqué en Chine, à Taïwan, au Japon, au Vietnam, en Corée, et est destiné à être allumé dans les temples ou lors des cultes. Il est également beaucoup utilisé en Inde pour ces mêmes applications.

les 3 contre perles de 20mm également du même santal ont le mantra de la compassion "om mani padme hum" gravé.


En finition, nous avons ajouté un pendentif en santal rouge, représentant le bouddha Amitabha au dragon.
Dimension du pendentif: 60mm de long sur 40mm de large sur 10mm d'epaisseur.

Dimension totale du mala: 55cm


Le Bouddha Amitabha est le protecteur des gens nés sous le signe du chien et du cochon.
Amitābha, Amitāyus ou encore Amida est un bouddha du bouddhisme mahayana et vajrayana. Il règne sur la « Terre pure Occidentale de la Béatitude » (sk.: Sukhāvatī, ch.: Xīfāng jílè shìjiè, ja.: saihō goraku sekai 西方極樂世界), monde merveilleux, pur, parfait, dépourvu du mal, de souffrance. Cette terre pure, lieu de refuge en dehors du cycle des transmigrations - ou l'équivalent du nirvāņa selon certaines conceptions - est au centre des croyances et pratiques des écoles de la Terre pure. Ce bouddha, qu'on appelle aussi le bouddha des bouddhas, est très populaire chez les mahāyānistes, en particulier dans le monde chinois, en Corée, au Japon, au Tibet et au Viêtnam.

Son nom signifie « Infinie Lumière » ou «Celui dont la splendeur est incommensurable ».
Quiconque croit en ce bouddha est assuré d'entrer à Sukhâvatî, où il renaîtra. Amitâbha est donc une sorte de sauveur qui garantit une vie après la mort: chacun peut atteindre la libération en invoquant son nom, plutôt que de devoir subir d'innombrables renaissances.

Dans une existence antérieure, Amitâbha était un roi qui, après avoir été en contact avec l'enseignement bouddhiste, abandonna son trône pour devenir le moine Dharmakara. Dharmakara fit 48 voeux, par lesquels il promit de venir en aide à ceux qui suivraient le chemin vers l'illumination. Grâce à la méditation, le moine réussit finalement à réaliser ses voeux et il devint le bouddha Amitâbha.

Ayant le feu pour élément, il est associé au crépuscule et à la vie dans l'au-delà. Il est généralement représenté en rouge, assis sur une fleur de lotus, ou parfois voyageant sur le dos d'un couple de paons. Ses mains font le mudra de la méditation, une main reposant simplement sur l’autre, son emblème est le lotus, le symbole de la renaissance spirituelle, et il est associé à la direction de l’ouest.

Bien qu'il fût originaire de l'Inde, c'est en Chine et au Japon, où il porte le nom d'Amida (le bouddha qui a inspiré l'école de bouddhisme de la « Terre pure »), qu'Amitâbha fit l'objet de la plus grande vénération. Au VIII siècle, le moine indien Padmasambhava introduisit le culte d'Amitâbha au Tibet, où il attira de nombreux disciples.

Om mani padme hum (dérivé du sanskrit, parfois suivi d'une septième syllabe, hrih) est un des plus célèbres mantra du bouddhisme. Il signifie "Le Joyau dans le Lotus".

C'est le mantra des six syllabe du boddhisatva de la compassion Avalokitesvara (Guanyin en chinois, Kannon en japonais, Chenrezig en tibétain). Il est donc également nommé mantra de la grande compassion (mahakaruna).

Son rayonnement est universel dans le bouddhisme mahayana et vajrayana..

Il est dit aussi que OM MANI PADME HUM confère une puissante protection contre toutes sortes d'influences négatives et diverses formes de maladies.

HRIH, la "syllabe-germe" d'Avalokiteshvara, est souvent ajoutée au mantra, ce qui donne OM MANI PADME HUM HRIH.

HRIH, l'essence de la compassion de tous les bouddhas, est le catalyseur qui rend cette compassion active afin de transformer nos émotions négatives en leur nature de sagesse.


La signification des six syllabes du Om Mani Padme Hum est magnifique et immense. Le premier, Om est composé de trois lettres : A, U, M. Ceux-ci symbolisent le corps, la parole et l'esprit impur du pratiquant; ils symbolisent aussi le corps, la parole et l'esprit pur et exalté d'un Bouddha.

Om Mani Padme Hum se prononce aussi Om Mani Padme Hung en tibétain.

Le bouddhisme n'affirme pas qu'il y ait quelqu'un qui dès le début est exempt de fautes et qui possède toutes les bonnes qualités. Le développement du corps, de la parole et de l'esprit pur, s'obtient en laissant derrière soi graduellement les états impurs en les transformant en états purs.

Le chemin est indiqué par les quatre syllabes suivantes :

Mani, qui signifie " Joyau ", symbolise les facteurs de la méthode - l'intention altruiste de devenir un être illuminé, compassionné et aimant.

Les deux syllabes, PADME, signifient lotus et symbolisent la sagesse. De la même façon, le lotus qui se développe dans la boue mais qui n'est pas souillé par les défauts de la boue, la sagesse peut vous mettre dans une situation de non-contradiction tandis qu'il pourrait y être contradiction si vous ne possédiez pas la sagesse.

La pureté doit être atteinte à travers une unité apparente de la méthode et la sagesse, symbolisée par la syllabe finale HUM, qui indique l'invisibilité. Selon le sutra, cette invisibilité de méthode et de sagesse fait référence à la sagesse affectée par la méthode et la méthode affectée par la sagesse. Le véhicule mantra (ou véhicule tantra), fait référence à une conscience dans laquelle il y a la forme pleine de sagesse et de méthode en tant qu'une entité indifférenciée. En termes des syllabes semence (de l'origine) des cinq Bouddha, HUM est la syllabe semence de l'Akshobhya - l'immuable, l'invariable, ce qui ne peut être dérangé (mué) par quoi que ce soit. :energie:

Donc, les six syllabes, OM MANI PADME HUM, veulent dire que dépendant de la pratique d'un chemin qui est une union invisible de méthode et de sagesse, vous pouvez transformer votre corps, votre parole et votre esprit impur en un corps, parole et esprit exalté et pur d'un Bouddha.

L'Initiation au Mantra Sacré Om Mani Padme Hum permet de réveiller nos mémoires en tant que serviteur du Bouddha, d'activer le Joyau du Lotus qui est en nous.

pour toutes informations sur notre activité et dates d'expositions en salons de mineraux.
https://www.facebook.com/pages/Dongmei-Jeremy-Zhang-Guelle/103104533147394?ref=hl

Shipping from France

Processing time

1-8 business days

Customs and import taxes

Buyers are responsible for any customs and import taxes that may apply. I'm not responsible for delays due to customs.

Payment Options

Secure options
  • Accepts Etsy gift cards

Returns & Exchanges

I gladly accept returns

Just contact me within: 3 days of delivery

Ship items back to me within: 7 days of delivery

I don't accept exchanges or cancellations

But please contact me if you have any problems with your order.

The following items can't be returned or exchanged

Because of the nature of these items, unless they arrive damaged or defective, I can't accept returns for:

  • Custom or personalized orders
  • Perishable products (like food or flowers)
  • Digital downloads
  • Intimate items (for health/hygiene reasons)
  • Items on sale

Conditions of return

Buyers are responsible for return shipping costs. If the item is not returned in its original condition, the buyer is responsible for any loss in value.

Legal imprint